Bonne année 2014. Et si c'était l'année de la gratuité des transports publics à Montreuil ?

Dans 23 villes françaises, les transports publics sont gratuits. A Aubagne, cela a commencé en mai 2009. Depuis, le trafic a augmenté de 173 %. Les principaux utilisateurs des transports sont les jeunes, généralement pour se rendre sur leurs lieux d'études, et les travailleurs, qui n'avaient pas où n'utilisent plus leur voiture, et font ainsi d'importantes économies. Les personnes âgées sont aussi ravies, elles peuvent se déplacer facilement, pour des déplacement utilitaire ou juste pour flâner, sans entamer leur retraites.

lundi 9 septembre 2013, Carole Dieterich

Créé en 2012, le PEROU - pôle d’exploration des ressources urbaines - rassemble des architectes, des artistes, et autres « explorateurs » en tout genre. Ensemble, ils ont travaillé à améliorer le bidonville de Ris-Orangis (91) et développent une réflexion sur l’habitat précaire en France. Afriscope a rencontré Sébastien Thiéry, politologue en charge de la coordination de cette nébuleuse et la journaliste Victoria Zorraquin, une des activistes.

Entretien croisé avec Sébastien Thiéry et Victoria Zorraquin par Carole Dieterich pour Africultures

Qu'est-ce que ce collectif PEROU ?

Une pétition initiée par le Réseau Education Sans Frontières circule actuellement sur Internet, demandant la création d'une loi pour les droits des enfants. Signer la pétition.

Montreuil est une ville jeune, où les enfants représentent 24% de la population. C'est donc avec un intérêt tout particulier que les montreuillois devraient connaître cette proposition.

La violence est un phénomène qui s'amplifie dans nos sociétés soi-disant civilisées. On espère l'éradiquer, en augmentant le nombre de policiers, de vidéo surveillance, en renforçant les grilles et portes d'entrée par divers contrôles : codes, pass, etc... Avons-nous une réflexion au sujet de cette violence dont le phénomène est fréquemment évoqué dans nos villes, et plus encore dans les banlieues ? De quels moyens disposons-nous dans nos pays pour faire face à cette violence ?

Les avancées de la civilisation sont telles qu'on nous fait croire que, plus on est entouré de murs, de grilles (comme dans les prisons !), de codes, plus nous sommes en sécurité.

En sécurité de quoi, de qui ? Le plus grand danger est à l'intérieur de nous-mêmes. Il n'est pour nous en convaincre que de voir tous ces gens déprimés autour de nous, les jeunes en errance, les enfants hyper actif qui dérangent, les agressifs, les personnes âgées qui ont peur !

Si on pouvait développer les espaces publics, les espaces partagés où les gens peuvent se rencontrer, échanger, se sourire les uns aux autres, et tout d'un coup, la vie devient plus légère, la peur s'en va, les problèmes passent à l'arrière plan, en parler à son voisin, permet d'entrevoir tout à coup une solution inespérée...Le soleil ou la pluie accompagnent ces rencontres, de la même façon que l'air et le vent qui nous caressent.

Comment se gère une ville ?

Qui prend les décisions, selon quels critères ?

Est-ce que quelqu’un surveille les résultat, corrige les erreurs… ?

Comment participer et influencer sur les décisions ?

A Montreuil, on peut répondre assez facilement : c’est la Maire qui décide, plus ou moins seule, après avoir écrémé de son entourage tous ceux qui n’étaient pas d’accord. Elle se définit elle-même comme « capitaine » du navire. Effectivement, un capitaine est engagé et payé par l’armateur (il n’est pas élu par les matelots), pour amener son navire à une destination précise, en rentabilisant le voyage au maximum et en assurant la sécurité jusqu’à la fin du voyage.