Ceux qu'on appelait autrefois les chiffonniers, lesquels ont connu leur plein essor au XIXè et début du XXè siècle jusqu'en 1960, sont de retour avec ce nouveau nom "Les biffins". Notre société qui, avec l'enlèvement des ordures, avait privé les chiffonniers de leur emploi, voit revenir ces vendeurs à la sauvette. Ces vendeurs qui font feu de tout bois, entre les bibelots précieux de leur grands-parents, entre les habits dont ils ne veulent plus et les déchets ramassés dans les poubelles, nous montrent quelque chose à voir, quelque chose d'une société en pleine mutation.

Une société qui va devoir bientôt faire la place à ceux qui ont peu -ou rien- et qui ont tant de mal à survivre. Ceux-là, qui s'installent où il peuvent, n'importe où, pour vendre leurs quelques petits objets : une paire de chaussures qu'ils ne peuvent pas mettre, un appareil radio démodé, des habits abandonnés au fond d'un placard, la vieille montre du grand-père..... Ils auraient bien voulu la garder, comme souvenir cette montre, mais ils n'ont pas de place, et tant de factures à payer !

Face à un monde si bien organisé, farci de lois, de taxes, d'assurances, d'impôts, de déclarations, de fiches de paies, tout est si bien codifié - mais quelles paperasses- ! Plus de place à la fantaisie, à l'erreur, à l'imagination, à la création ...

Mais voilà, tous ceux qui auraient bien voulu comme les autres, avoir une belle voiture, un bel appartement, de beaux habits, une belle vie si confortable !

Eh bien non ! Il y a de plus en plus de personnes qui ne peuvent s'offrir toutes ces belles choses, alors c'est la débrouille, trouver de l'argent en vendant ce que l'on a sous la main ! Une association l'a si bien compris qu'elle a décidé de les soutenir et de lutter à leurs côtés. C'est l'association Amélior (1) qui a son local à Bagnolet.

Il faut dire aussi que les biffins méritent que l'on s'intéresse à eux. Dans notre société actuellement, la question des déchets devient cruciale, car chaque individu produit beaucoup trop de déchets (390 kgs par an et par personne) dont on ne sait quoi faire et qui ont tendance à envahir l'espace public. Les biffins eux, ne jettent rien, ils recyclent et rendent service en vendant à ceux qui sont presque aussi pauvres qu'eux. Saluons-les, car ils sont en avance sur leur temps.

En 2011 à Montreuil, dans la ville où j'habite, la maire Dominique Voynet avait écrit une lettre au maire de Bagnolet et à la maire du XXème, leur proposant de réserver un emplacement pour les biffins étant donné l'ampleur de leur mouvement aux puces notamment et alentour, afin que ceux-ci puissent vendre sans être pourchassés par la police.
Voici une partie de sa lettre :
"La ville de Paris accueille chaque semaine en son sein et à ses portes, en particulier dans le XXe arrondissement. des marchés informels de "biffins", qui sont des personnes, femmes et hommes, sans ou à faibles ressources, parfois sans abri, et n'ayant pour seul moyen de survie que celui de vendre des objets recherchés la nuit dans les rues, les poubelles, ou provenant de leurs biens personnels.
Ces marchés ont pris de l'importance à mesure que la situation économique et sociale s'est dégradée.
Ma commune, comme celle de Bagnolet, est directement concernée par ce phénomène, en particulier lors du marché aux puces hebdomadaire qui se tient sur le territoire parisien mais qui déborde largement sur les rues alentour. Ce type d'activité comporte une part de commerce illicite et engendre des nuisances difficilement supportables pour les riverains. Mais des solutions alternatives â leur éviction par les forces de police peuvent être envisagées, comme la création de "carrés biffins" visant à répondre aux problématiques d'insertion, d'accès au droit et de gestion de l'espace public dans un cadre organisé et coordonné."[...]

Aucune réponse n'avait été donnée à cette lettre par les deux autres maires concernés, et l'affaire en était restée là.
Pas tout à fait cependant, parce que finalement en septembre 2013, la municipalité de Montreuil a fait un geste important pour les biffins, elle leur a permis d'occuper la place du Marché de la Croix de Chavaux une fois par mois afin qu'ils puissent vendre en toute tranquillité.

Saluons à sa juste valeur cette initiative très sociale qui reconnaît aux biffins le droit d'exister et de pratiquer leur activité sans être traqués et pourchassés comme des délinquants par la police.

C'est d'ailleurs au-delà d'une action sociale, un geste d'intelligence et de solidarité. Au nom de quoi aurions-nous du mépris pour les biffins, alors qu'ils ont la fierté d'essayer de s'en sortir sans l'aide de personne ? Au nom de quoi voudrions-nous continuer à enfermer les personnes dans des carcans d'obligations de toutes sortes, destinées à les insérer dans une société de plus en plus standardisée, normative, et "malade" de ses démarches administratives ?

L'être humain n'a pas fini de nous étonner. Il perd tout, tombe au fond du trou comme les ouvrier-ère-s du textile dans le Nord de la France lorsque leur usine s'est fermée, lesquels-le-s ouvrier-ère-s formeront une première association pour s'entraider les un-e-s les autres et ensuite, feront le projet de monter une coopérative qui utilise leur savoir-faire dans la laine et emploie des salarié-e-s.(lire Une coopérative de "petites gens du textile" dans "l'Âge de faire" du mois de juin n°87 ) 

Le marché des biffins s'est tenu le mercredi 11 juin 2014 sous la Halle de la Croix de Chavaux. Le prochain sera le 12 juillet. Venez leur rendre visite !

Jeanne Studer

(1) Association Amelior - collecte: 06 61 84 17 02 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
infos: 06 27 89 32 22
http://amelior.canalblog.com/

бесплатные консультации юриста украинынапаста пагеттиebony escorts singapore4 способа привлечь посетителей на сайтраскрутка сайта google adwordsbaldurs

Commentaires  

0 #3 Studer 23-11-2014 14:05
Le prochain Marché des biffins à lieu le samedi 13 décembre toute la journée à l'emplacement du marché de la Croix de Chavaux.
¨L'association Amélior dont les coordonnées sont inscrites en bas de l'article pourra vous donner des précisions utiles.
Cordialement
Jeanne Studer
Citer
0 #2 SERPA Helder 23-11-2014 13:13
Bonjour
Je ne trouve ni agenda ni calendrier du marcher des biffins à Montreuil.
Pourriez-vous me le transmettre?
merci beaucoup
Citer
0 #1 Miguel Pecina 16-06-2014 11:30
Très bien l'article, mais le mot "biffin" n'est pas nouveau. Ce mot d'argot daterait de 1836, d'après Jacques Cellard et Alain Rey (Dictionnaire du Français non conventionnel). En ce qui me concerne j'ai beaucoup plus de respect pour les biffins, chiftirs et autres chevaliers du crochet que pour les chevaliers de la légion d'honneur.
Citer

Ajouter un Commentaire

Consulter les CGU de ce site pour connaitre les règles d'utilisation des commentaires d'articles : Nos CGU


Code de sécurité
Rafraîchir