Communiqué
Les habitants du 56 rue Joliot-Curie ont été expulsés de leur logement le 22 octobre 2013.

En réponse à l'émotion suscitée par cette expulsion, la Mairie de Montreuil avait alors négocié avec la DRIHL, service de la préfecture de Bobigny en charge de l'hébergement et du logement, que les familles avec enfants et les femmes enceintes ne soient pas laissées à la rue. Une dizaine de ménages avait été orientée vers des hébergements du 115, gérés par l'association montreuilloise Interlogement 93. Aucune solution n’avait été proposée aux célibataires.

Les personnes hébergées au 115, parmi lesquelles 20 enfants de 2 mois à 19 ans, vivent depuis maintenant 7 mois dans des hôtels dispersés dans toute l’Ile-de-France, loin des écoles, des maternités et des PMI, sans leurs affaires, dans des conditions de promiscuité qui nuisent à leur équilibre psychique et à leur santé. Certaines mères isolées ont dû renoncer aux maigres revenus de leur travail pour pouvoir continuer à emmener leurs enfants à l'école.

Au mois de janvier 2014, des travailleurs sociaux d'Interlogement 93 avaient pourtant contacté ces ménages pour faire une évaluation sociale de leur situation, qui aurait du permettre de déboucher sur des solutions de pur bon sens :

  • Rapprochement rapide des familles avec enfants scolarisés, des établissements fréquentés par les enfants.
  • Proposition d'un logement pérenne aux personnes en capacité de payer un loyer.
  • Mise en relation avec les services sociaux et appui dans les démarches administratives pour tous ceux ayant des problématiques sociales qui ne leur permettent pas d'intégrer immédiatement un logement autonome.

Or depuis cette évaluation, rien ne s'est amélioré, au contraire. De jeunes mères ont à trois reprises au cours du mois d'avril, été sommées de quitter leur hôtel avant midi avec leurs bagages et leur bébé, sans avoir de point de chute. La famille d'un collégien scolarisé à Marais de Villiers a été déplacée de Meaux à Etampes, à quelques semaines du BEPC. Un enfant de 8 ans est tellement épuisé par les réveils à 5h du matin et les temps de transport quotidien, que sa mère a dû l'emmener en consultation à Robert Debré.

Nous avons écrit à Interlogement 93 il y a un mois pour demander un rendez-vous afin de trouver ensemble une solution pour une résolution rapide de ces situations de détresse. Ce courrier étant resté sans réponse, nous appelons à un rassemblement devant Interlogement 93
Mardi 3 juin 2014 à 16h45
105 bd Chanzy à Montreuil
Métro Robespierre ou Croix de Chavaux
UCL FCPE Montreuil / RESF Montreuil / LDH Montreuil / CGT Montreuil / Solidaires Montreuil

hot girls in turkeyapplicationдешевые ноутбуки из китаяescortпопулярность запросов яндексskype

Ajouter un Commentaire

Consulter les CGU de ce site pour connaitre les règles d'utilisation des commentaires d'articles : Nos CGU


Code de sécurité
Rafraîchir