Salariés du Méliès : vous avez dit « réintégration » ?

La nouvelle municipalité s’est engagée lors de la campagne électorale, en particulier avec le communiqué UNIR Montreuil du 27 mars, à réintégrer les salariés évincés du Méliès par l’ancienne Maire.

C’est donc avec satisfaction que nous avons accueilli l'annonce faite le 7 mai dernier par Alexie Lorca, maire-adjointe à la culture, à l’occasion du Méliès Ephémère que les salariés seraient réintégrés avant le 1er juin, date de transfert à la Communauté d’agglomération Est Ensemble.

Or, lors du conseil municipal du 15 mai, à l’occasion de la création du Conseil du cinéma Méliès, Patrice Bessac a annoncé que le Conseil du cinéma rendrait, d’ici au 1er juin, un avis consultatif sur la réintégration des trois salariés du Méliès et qu’il suivrait l'avis de ce conseil. Cette annonce nous a fortement étonnés : elle va à l'encontre des promesses qui ont été faites durant la campagne municipale par l’équipe municipale, puis, plus récemment lors du dernier Melies éphémère le 7 mai.

Si ce nouvel épisode n'autorise pas à conclure que le maire ne tiendra finalement pas son engagement de réintégrer dans leurs fonctions antérieures Stéphane Goudet, Marie Boudon et Maud Mandile, force est cependant de constater que cette réintégration n'est toujours pas mise en œuvre et qu'elle se trouve désormais soumise à l'avis d'un conseil du cinéma qui n'est pas encore constitué et dont la date de réunion n’est pas connue.

A quelques jours seulement de l'échéance du 1er juin, nous restons dans l’attente de l’annonce officielle de la réintégration des trois personnes citées ci-dessus à leurs missions d’origine, conformément aux engagements donnés.
Notre détermination et notre vigilance sont grandes pour reconstruire et pérenniser ensemble dans les meilleures conditions l’avenir du Méliès qui fait partie du patrimoine culturel de notre Ville, cinéma municipal au service de ses habitants et bien au-delà.

Nous réaffirmons notre entier soutien à l'équipe historique qui a fait ses preuves, les membres écartés comme ceux qui sont restés. Il est essentiel que chaque personne réintégrée le soit aux missions qui étaient les siennes. La municipalité doit tenir ses engagements au risque d’affaiblir encore la confiance.

La lutte continue !

Le C-Ism (Collectif Indépendant des Spectateurs duMéliès)

scannedmiami house saleноутбуки со скидкойэхолотспособы продвижения сайтов в интернетепароль

Ajouter un Commentaire

Consulter les CGU de ce site pour connaitre les règles d'utilisation des commentaires d'articles : Nos CGU


Code de sécurité
Rafraîchir