Publié dans la ZEP : http://www.la-zep.fr/a-la-une/baignade-interdite-pour-les-enfants-roms/

Volontaire en service civique au sein de l’association Les Enfants du Canal, Lou a participé au programme Romcivic qui vient en aide aux habitants des bidonvilles. Elle en a fait l’expérience, la lutte contre les préjugés est loin d’être gagnée. Ce jour là il y avait piscine..

                                                        Fernand Soupé, le premier maire communiste de Montreuil (1935-1939),
                                                                            effacé de l’histoire par Patrice Bessac

Je tiens à préciser que, dans le Maitron -dictionnaire biographique du mouvement  ouvrier-, les historiens René Lemarquis et Claude Pennetier ont rédigé une longue notice sur le parcours de Fernand Soupé. Les spécialistes et les anciens militants du PCF connaissent son histoire. Mais… les Montreuillois ? C’est pourquoi, malgré le titre, vous allez lire un texte polémique, non pas un scoop.

Ce texte est la lettre d'une habitante de Montreuil à ses voisins, lettre qui est restée sans réponse.

Chers voisins

Vous serez surpris de recevoir ce mot de votre voisine du 44 Rue Hoche. Vous ne me connaissez pas, je ne vous connais pas non plus. C’est votre tilleul abattu qui m’inspire cette missive que je vous prie de ne pas prendre mal … Je ne sais ce qui a motivé votre décision de scier l’arbre, peut-être à regret… Etait-il malade ? Il avait l’air si vigoureux. Gênait-il ? Ces questions me taraudent quand je vois maintenant  par ma fenêtre du 2d étage le parking et les immeubles.

Le 28 juillet dernier, un groupe de Roms résidant depuis 5 ans au 250 Boulevard Boissière a été expulsé de son lieu de vie et livré à lui-même sans autres solutions que la rue.
Une association "Rom réussite" leur offrait depuis 2 ans une insertion administrative, scolarisant les enfants entre autre. Autour de cette association après l'expulsion, un collectif important en nombre et très actif, s'est formé,  Des tentes ont été achetées; de la nourriture, des couvertures et des vêtements ont été fournis par ces habitants.

Tarek Rezig est maire-adjoint à la municipalité de Montreuil. Il est en charge de la jeunesse.
Nous avons voulu connaître les orientations de sa délégation.

                                                                                Parcours

n-m : quelles sont les valeurs qui vous portent et que vous défendez
Des valeurs de citoyenneté dans un premier temps qui m'ont conduit à m'engager en politique, des valeurs utopistes aussi. Des valeurs populaires principalement, des valeurs issues des quartiers.

Je suis originaire du quartier Boissière. J'ai fait toute ma scolarité dans le secteur, j'ai fait comme tout un chacun qui a grandi dans le quartier, j'ai un peu traîné dans la rue, j'ai connu la rue, ce qui m'a permis d'apprendre certaines choses, d'apprendre à ne pas faire

Décidément les villes ont opté pour le tout béton au mépris de la santé et de la joie de vivre des habitants.
Un arbre magnifique, cèdre du Liban était sur le trottoir de l'avenue du Président Wilson. Il a été coupé au ras du sol sans vergogne, sans que les habitants ne soient prévenus.
Qu'apporte l'arbre dans les villes ? Il nous apporte humidité, oxygène, en été il apporte la fraîcheur de son ombre et de plus, il absorbe les poussières de la ville. Que du bonheur pour les citadins !
Il a fallu qu'il disparaisse, pauvre de nous ! Il aurait pu avec bonheur être intégré dans un jardin où les enfants avec leurs parents auraient pu s'ébattre en toute liberté, jouer et établir des liens conviviaux avec d'autres, profiter de l'ombre apaisante de cet arbre. Les enfants n'auront pas cette chance : un immeuble supplémentaire va être planté là, près d'une Cité, ajoutant d'autres habitants dans une ville déjà surpeuplée.
A quoi pensent les politiques ? Veulent-ils faire de la ville un enfer, rien que du béton brûlant sous le soleil, espace minéral privé de ces êtres vivants que sont les arbres, nos amis !
Les citoyens élisent des personnes censées les représenter, mais non, cette démocratie est un leurre. Tout le monde dans le quartier voulait garder cet arbre qui était comme un ami, d'un vert profond et d'une allure majestueuse.
Il a été assassiné. Quelle tristesse !
Jeanne Studer

Texte précédé d'une lettre au maire de Montreuil : Monsieur Patrice Bessac

Monsieur le maire,
Vous avez décidé d'expulser les Roms du 250 Bd Boissière qui étaient installés à cet endroit depuis plusieurs années, sans les prévenir auparavant de cette expulsion brutale.
Je vous interroge sur vos engagements de communiste : où sont donc les valeurs que vous portez : sociales et humaines ? Les gens de droite ne se conduiraient pas autrement que vous. Comment croire aux valeurs que vous êtes censés défendre ?

Cette expulsion est d'autant plus regrettable que des citoyens proches de ce groupe avaient proposé de réparer le lieu (250 Bd Boissière) par du personnel bénévole et à moindre coût, vous ne pouvez donc invoquer la dépense trop importante pour votre budget ! A toutes leurs propositions, vous n'aviez donné aucune réponse.