Le bien commun est soustrait du marché pour être réservé à un usage commun.

La notion de bien commun permet de préserver des ressources pour le bénéfice de tous. Ces biens n’appartiennent à personne, ils sont des ressources communes pour tous les citoyens. Ils n’appartiennent pas aux élus, ni au privé. Ils ne peuvent pas être vendus.

Historiquement, les biens communs étaient des forêts communales, le littoral, des puits, des chemins, des rivières…

Aujourd’hui, il est question de déclarer comme biens communs l’eau, la terre, l’énergie…  dans un autre registre, les logiciels libres et les documents diffusés sous la règle du « creative commons » sont des biens communs de notre époque. Comme tous les biens communs, ils sont gérés par la collectivité pour l’usage de tous.

Peut-on déclarer les murs à pêches comme bien commun de la commune, ouverts à tous, non constructibles et non privatisables ?

Le Comité éditorial

Pour en savoir plus sur les biens communs :

Un nouveau livre de Benjamin Coriat : le retour des communs

Sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Biens_communs#La_.C2.AB.C2.A0trag.C3.A9die_des_biens_communs.C2.A0.C2.BB