Nous vivons à une époque cruciale, un tournant de notre histoire. De plus en plus de personnes sont sensibilisées à la cause écologique et essaient d'agir dans ce sens. Par ailleurs, nos gouvernants continuent à prôner des conduites complètement dépassées : croissance, soutien aux énergies fossiles, etc..... Ils ne prennent aucune décisions fortes qui iraient dans sens de la protection de notre planète terre.
On se pose la question : sont ils des imbéciles, des aveugles, des sourds, mal informés ?
On se souvient de la phrase célèbre de Jacques Chirac : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs ».

 

Il est question de plus en plus des arbres, lesquels absorbent la poussière et la pollution, dispensent de l'oxygène et de

l'ombre rafraîchissantes dans nos ville surchauffées par la canicule. Cependant nos élus n'hésitent pas à les sacrifier pour vendre les espaces à des bétonneurs........

C'est pourquoi, l'action de cet écologiste -Thomas Brail- qui est installé dans un arbre depuis 4 jours pour protester contre l'abattage de 25 platanes à Codom dans le Gers, est tout à fait remarquable ! Comme son action n'était pas entendue dans sa ville, il est allé s'installer dans un arbre en face du Ministère de la Transition écologique.

Saluons l'action courageuse de cet homme qui n'hésite pas à payer de sa personne pour affirmer ses convictions et sa volonté de défendre les arbres contre un abattage imbécile qui ne tient pas compte de la réalité du temps de la nature.

Un arbre ne pousse pas en 5 minutes, il faut un siècle pour qu'il soit conséquent et suffisamment important.
Le temps des politiques est un temps court : le temps d'une élection, le temps de la nature est un temps long. Nous ne pouvons confier ce temps à des personnes qui ne pensent qu'à leur intérêt immédiat. Demandons et exigeons que les plantes, les arbres, la nature soient un bien commun appartenant à tous.

 

Jeanne Studer

 

 

Vous n'avez pas l'autorisation de rédiger un commentaire pour cet article

1