Ainsi je reconnais, être sous influence,
Depuis qu'au capital, j'ai voué allégeance,
Tant pis pour les dégâts, qui ravagent la France,
Pourvu que les banquiers, profitent en abondance.

Je reconnais aussi, toute ma suffisance,
Lorsque des simples gens, j'exige sacrifice,
Alors que les fraudeurs, qui désertent la France,
Des profits et des biens, en font feu d'artifice.

Quelle indécence il y a, d'être tout à son aise,
Quand les petites gens, éprouvent le malaise,
D'avoir à supporter, prétexte de la dette,
Le joug pesant de ceux, qui font que l'on s'endette.

Cela malgré le fait, que tous ces braves gens,
M'ont fait tel qu'ils croyaient, pour être un Président,
S'employant, sabre au clair, à pourfendre l'Argent,
Alors qu'à son égard, je suis plus qu'indulgent.

De Woerth en Cahuzac, j'entre toujours en scène,
Pour mieux faire oublier, ce qu'il y a d'obscène,
A frauder par millions, en toute impunité,
Sans scrupule aucun, et sans humanité !

Depuis le jour où je me suis Merkelisé,
Grands patrons et banquiers, savent qu'à l'Elysée,
Rien ne pourra jamais leur être refusé,
Car par milliards d'euros, ils seront arrosés.

En tant que Président, je me prendrais à dire,
Qu'il ne vaut rien de rien, de mon emploi médire,
Et qu'il est mensonger, d'affirmer que c'est pire,
Alors que les banquiers ne trouvent rien à redire.

Qu'il est faux d'affirmer, que je suis mollasson,
Qu'âne je me ferais, pour mériter le son,
Que le mot citoyen hante toutes mes nuits,
Car c'est bien de par là que viennent mes ennuis.

Pour aller jusqu'au bout, c'est bien là mon courroux,
Il est vrai que Hollande, ce n'est pas le Pérou,
Et que j'en suis rendu, au système rouillé,
Qui fait qu'il pleut toujours, où c'est déjà mouillé !

Armand Bacca

сковорода чугунная россия купитьлучшая чугунная сковородапроверить вирус онлайнмаркетинг продвижения услугwtf wtfскачать

Ajouter un Commentaire

Consulter les CGU de ce site pour connaitre les règles d'utilisation des commentaires d'articles : Nos CGU


Code de sécurité
Rafraîchir