nous-montreuil : ces divers articles sont des propositions pour penser la complexité de ces événements.

La philosophe américaine Judith Butler était à Paris au moment des attentats. Forte de son expérience du 11 septembre 2001, elle met en garde : sommes-nous en train de pleurer les morts ou de nous soumettre à la puissance d’un Etat de plus en plus militarisé et d’accepter la suspension de la démocratie ?

 nous-montreuil : de plus en plus dans la presse, nous entendons parler du "commun". Voici une lecture qui nous permettra d'en comprendre certains aspects. Nous attendons vos commentaires ! !

INTERVIEW de Vittorio De Filippis

L’économiste atterré appelle à démultiplier les formes de partage telles qu’elles se pratiquaient avant l’extension de l’idéologie propriétaire : hier autour d’un pâturage et aujourd’hui avec Wikipédia. Des communs dans lesquels il voit une alternative au capitalisme, voire une réponse aux impasses du communisme.

nous-montreuil : nous voyons bien les difficultés qu'ont les partis à incorporer dans leur structure de fonctionnement les avancées des associations ou mouvements alternatifs qui travaillent dans de nouvelles formes de développement plus respectueuses de l'humain et de l'environnement.
Pour ceux qui ressentent le malaise des partis à ne pouvoir agir, la question du vote se pose.
L'interview de Edgar Morin par Reporterre (ci-après) nous permet de faire un choix plus lucide.

Interview de Reporterre d'Edgar Morin par Hervé Kempf :
Edgar Morin observe avec attention et pertinence l’évolution du monde. S’interrogeant avec Reporterre sur les chances du politique, il appelle les partis à s’irriguer de l’énergie et des idées du mouvement associatif. Et voit dans l’écologie, non pas une réponse à tout, mais une chance de refaire l’économie et de renouer une relation humaine avec la nature et dans la civilisation.

Reporterre - Edgar Morin, croyez vous encore à la politique ?

Edgar Morin - Cela dépend de ce que vous entendez par là. Je crois en la nécessité d’une pensée politique pour une action politique.

Nous-montreuil : dans cet article, le journaliste Vincent Liegey réalise une triangulation entre nos modes de vie occidentaux : consommer toujours plus et piller les pays du Sud, l'exode des migrants fuyant la misère et la guerre, et le partage-solidarité que nous, pays riches, pourrions organiser tout en acceptant de réduire nos trains de vie.

La « crise des migrants » est la conséquence de la crise de notre société
Par Vincent LIegey

CHRONIQUE - « Depuis le début de l’année, la Hongrie est devenue la première porte d’entrée des migrants dans l’espace Schengen.

              Communiqué de France Nature Environnement

Malgré la crise les Français continuent de se préoccuper d’environnement. Tel est le premier enseignement de ce sondage. A noter également qu’au regard de la couleur politique des sondés, on remarque que l’écologie politique n’est plus l’apanage d’un seul parti. Que l’on parle des transports, de l’agriculture, des énergies renouvelables, des repas sans viande dans les cantines ou encore du

2 juin 2015 / Entretien avec Thomas Piketty par Hervé Kempf

Seule une partie de l'interview est diffusée ici. Pour en découvrir la totalité se référer à :
http://reporterre.net/La-dette-publique-est-une-blague-La-vraie-dette-est-celle-du-capital-naturel

Alors que le chômage atteint un record, montrant l’inanité de la politique néo-libérale, l’économiste Thomas Piketty rappelle que l’inégalité est au cœur du malaise actuel. Il pourfend les croissancistes. Et appelle à une refonte de la pensée économique pour prendre en compte « le capital naturel ».

"nous-montreuil" : Qu'en est-il à Montreuil du bétonnage ? Lors de la révision du PLU, va t-on introduire cette question, compte tenu des répercussions du bétonnage sur le climat, et donc sur notre existence ! Va t-on garder des terrains pour les espaces verts et les squares de proximité ? La révision du PLU va t-elle se faire avec la participation des habitants ?

Le grand bétonnage, une bombe climatique
27 juillet 2015 |  Par Jade Lindgaard
Aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Center Parcs, autoroutes, zones d’activités commerciales : au nom du développement de l’activité économique, l’État mène une politique de destruction du territoire aux